Les différents environnements de travail

Les différents environnements de travail

Parler de l’environnement de travail, c’est aussi parler, dans un certain sens, des différents environnements de travail que l’on peut trouver dans une entreprise. Ces types tendent à être façonnés par les différentes personnalités des membres de l’équipe qui composent l’entreprise mais, surtout, par la dynamique qui s’établit entre eux, une combinaison complexe d’interactions entre les personnes

Par dynamique, nous entendons les résultats des relations entre ces individus, résultats qui changent en fonction des circonstances, de l’état des personnes à un moment donné et du stade où elles se trouvent dans leur cycle de vie. 

Un autre facteur clé qui influence clairement la mise en place d’un type d’environnement de travail ou d’un autre est le style de leadership des managers et des chefs d’équipe. En effet être en charge de personnes sympathiques, disponibles, cohérentes et sûres d’elles-mêmes n’est pas la même chose que d’être en charge de personnes immatures, désordonnées, incohérentes ou qui paniquent à la moindre menace. Les styles de leadership influencent directement l’environnement de travail au sein d’une organisation. 

différents environnements de travail

Les différents environnements de travail en fonction de la confiance

De nombreuses classifications des types d’environnement de travail établissent différentes catégories en fonction de la position des entreprises sur un continuum donné : d’une plus grande participation du personnel et d’une plus grande influence sur les décisions de l’entreprise à des niveaux de participation plus faibles et donc à une plus grande rigidité et stratification dans la hiérarchie des niveaux au sein de l’organigramme. 

Ainsi, les types d’environnement de travail suivants sont établis : autoritaire, paternaliste, consultatif et participatif. Dans le type autoritaire, les collaborateurs ont peu ou pas de pouvoir de décision parce que l’équipe de direction leur fait peu ou pas confiance, tandis que dans le type participatif, les collaborateurs ont une grande influence sur les décisions de l’entreprise parce que l’équipe de direction leur fait confiance. 

Bien entendu, les différents types d’environnement de travail n’impliquent pas seulement des différences en termes de capacité proactive ou décisionnelle des collaborateurs d’une entreprise sur les questions qui les concernent ou sur les stratégies globales de l’organisation. Comme ils sont liés à la marge d’action, à la marge d’influence sur le produit de leur travail et, bien sûr, à la confiance que l’entreprise (concrètement, ceux qui la dirigent) leur accorde, leur degré d’engagement, leur implication, leur créativité et, bien sûr, le climat de travail que respirent les équipes sont également affectés

Rejoignez la solution mondiale de pointe en matière de bien-être mental


Par rapport à cela, et compte tenu de l’intérêt que peut avoir la classification des types d’environnement de travail ci-dessus, nous pouvons également établir une classification alternative basée sur le type de lien qu’ils favorisent entre les collaborateurs et l’entreprise

Pour ce faire, nous emprunterons intuitivement les types d’attachement que le psychologue et psychiatre britannique John Bowlby a établi il y a plusieurs décennies pour expliquer le lien que les enfants établissent avec leurs principaux fournisseurs de soins durant les premiers mois et les premières années de la vie. 

Pour faire simple, Bowlby a observé que lorsque les personnes qui s’occupent d’un enfant sont toujours les mêmes, qu’elles sont disponibles pour répondre aux besoins de l’enfant et qu’elles le font de manière compétente, constante et cohérente, l’enfant établit avec elles un attachement sécurisant. Ainsi, l’enfant se sent à l’aise en compagnie de ses fournisseurs de soins, n’aime pas leur absence et se réjouissent de leur retour. Cela lui permet également de maintenir une distance saine avec eux, lui permettant d’explorer son environnement sans avoir besoin de vérifier constamment que les adultes sont toujours là ou de les garder près de lui pour ne pas se sentir impuissant. 

Cependant, lorsque ce type de parentage n’a pas été possible, un style d’attachement insécurisant s’est installé. Ce style pouvait se manifester directement par un détachement vis-à-vis des adultes qui s’occupent de l’enfant (indifférence à leur présence, leur absence ou leur retour), par des réactions ambivalentes (l’enfant était désorganisé lorsqu’il était absent, mais n’était pas non plus à l’aise ou réagissait positivement en présence des personnes qui s’occupent de lui) ou, dans le pire des cas, par une désorganisation manifeste (sans schéma clair entre le fait d’être bon ou mauvais dans la relation avec les personnes qui s’occupent de lui). 

Les différents environnements de travail en fonction du degré de sécurité

Si l’on établit un parallèle entre la théorie de l’attachement exprimée par Bowlby (abordée de manière très simplifiée dans cet article) et les différents types d’environnement de travail que l’on peut observer au sein des entreprises, on peut distinguer deux grands groupes : les environnements de travail sécurisés et les environnements de travail insécurisés

1. Les environnements de travail sûrs

Ils sont caractérisés par un climat de travail favorable, dans lequel les collaborateurs perçoivent généralement qu’ils appartiennent à une organisation soucieuse de protéger la vulnérabilité physique et psychologique des travailleurs

Le degré de confiance des managers envers les collaborateurs est bon, tout comme le degré de confiance des travailleurs envers la structure de l’entreprise. Il y a de la prévisibilité et non du chaos. L’entreprise est perçue comme un bon endroit pour travailler et le désir de partir à la première occasion tend à être faible ou modéré, car il n’est pas considéré comme nécessaire. 

2. Les environnements de travail peu sûrs

Ils se caractérisent par un climat de travail négatif. Les collaborateurs ne font pas confiance à l’entreprise pour veiller à leur bien-être et prévenir les facteurs de risques psychosociaux qui peuvent leur nuire. 

Même si les apparences ne le montrent pas, les dynamiques affectives et relationnelles qui se cachent sous la surface sont fondées sur la méfiance et le mécontentement. Les managers sont susceptibles d’être désordonnés, incohérents, peu sûrs d’eux et dotés de faibles compétences en matière de leadership

Les managers et les cadres ont tendance à se comporter de manière incohérente, alternant des expressions affectives de grande sympathie et d’affection avec des expressions de froideur ou d’agressivité passive. 

Dans les types d’environnement de travail insécurisés (qui peuvent tendre davantage vers la désaffection, l’ambivalence ou la grande désorganisation), il est courant que les décisions soient peu valables, ce qui rend impossible un minimum de prévisibilité, qui est pourtant ce qui assure la sécurité des relations. 

environnement de travail

Le bien-être émotionnel pour les entreprises

Chez ifeel, nous comprenons qu’il n’est pas possible de prendre soin de l’entreprise sans prendre soin du bien-être psychologique de ses collaborateurs. C’est pourquoi nous disposons d’un programme de bien-être émotionnel pour les entreprises, conçu par notre équipe de psychologues experts en bien-être au travail avec un objectif principal : aider les entreprises à placer la santé de leurs collaborateurs au centre de leur stratégie de travail.

Grâce à cette collaboration, les responsables des départements de ressources humaines peuvent recevoir des conseils personnalisés, basés sur des données, pour prendre les bonnes décisions en entreprise afin de tirer le meilleur parti des équipes dont ils ont la charge et de mieux prendre soin du bien-être psychologique des personnes qui les composent.

D’autre part, ce programme offre aux employés un service de soins de santé mentale holistique structuré à différents niveaux en fonction de leurs besoins. Ce service comprend, si nécessaire, une thérapie psychologique en ligne avec un psychologue spécialisé dans des cas comme le vôtre. Essayez notre programme dès maintenant pour voir comment il pourrait vous aider.

Nous espérons que vous avez trouvé ce post sur les différents environnements de travail intéressant. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur notre programme de bien-être émotionnel pour les entreprises, il vous suffit de demander et nous contacterons votre équipe dans les plus brefs délais.

  • Nueva llamada a la acción
  • Nueva llamada a la acción
  • Découvrez nos articles sur le même sujet

    travailleurs du savoir
    Bien-être au travail

    Travailleurs du savoir ou Knowmads

    On les appelle travailleurs du savoir, et on les appelle même « knowmads », ou nomades du savoir, en référence à leur grande mobilité professionnelle.