Comment améliorer l'estime desoi au travail ?

Comment améliorer l’estime desoi au travail?

Prendre soin de l’estime de soi au travail est la clé d’une bonne santé professionnelle. Le
travail est l’un des aspects les plus déterminants de notre vie. Il ne s’agit pas seulement de
savoir combien elle structure notre vie quotidienne et combien elle influence nos relations
interpersonnelles et nos humeurs. C’est aussi l’une des composantes les plus importantes
de notre identité. En fait, notre profession est l’un des éléments les plus significatifs que
nous utilisons pour nous définir.

Que nous soyons travailleurs, responsables des ressources humaines ou coordinateurs
d’équipe, il est très important que nous considérions le travail que nous faisons comme
une source d’estime de soi , et non comme une source d’inconfort psychologique.

De nombreux facteurs peuvent faire que la santé mentale au travail se détériore. De la
même manière, il existe également de nombreuses raisons pour lesquelles notre
profession fait que nous nous sentions mal dans notre peau. C’est précisément pour cette
raison qu’il est essentiel de savoir ce qui peux porter atteinte à notre estime de soi sur
notre lieu de travail. De cette façon, nous pouvons améliorer les conditions qui la
protègent.

améliorer l'estime desoi au travail

Quels sont les facteurs qui améliorent l’estime de soi au travail ?

Chaque travailleur est différent. Nous n’avons pas tous besoin de la même chose pour améliorer notre estime de soi au travail et pour sentir que nous sommes les professionnels que notre entreprise mérite et que de nombreuses autres entreprises aimeraient avoir dans leurs effectifs.

Cependant, il existe cinq éléments à ne pas perdre de vue si nous voulons prendre soin de notre estime de soi au travail ou si nous voulons protéger l’estime de soi des personnes dont nous avons la charge dans l’entreprise. 

1. Être pris en compte 

Parmi les aspects que les travailleurs apprécient le plus sur tout lieu de travail est quelque chose qui s’appelle « être pris en compte ». Il n’est donc pas surprenant que les responsables des ressources humaines et de la gestion s’efforcent d’améliorer ce facteur lors de la conception de leur programme d’avantages sociaux ou de salaire émotionnel. 

Bien qu’il s’agisse d’être valorisé positivement, en réalité, être pris en compte n’est pas exactement cela mais plutôt le fait d’être reconnu, de savoir que l’on existe. C’est le contraire de passer inaperçu : sentir que son point de vue compte lors de la prise de décisions et de l’élaboration de stratégies. La prise en compte est également liée à la capacité de l’entreprise à s’adapter aux besoins du salarié, ce qui renforce le lien entre eux et aide les managers à retenir les talents. 

2. Être validé 

Il s’agit d’un besoin relationnel fondamental et, par conséquent, il ne pourrait manquer à la liste des composantes de l’estime de soi dans le travail de quiconque. En plus d’être reconnu comme important pour l’entreprise, l’employé doit recevoir un retour positif honnête et concret sur le travail qu’il accomplit. De cette façon, en plus de ne pas se sentir comme un simple numéro, ce qui n’est déjà pas mal en soi, il perçoit qu’il a une valeur différentielle : ce qu’il fait est vu et à une pertinence. 

3. Avoir un sentiment d’auto-efficacité et d’influence 

Toutes les composantes de l’estime de soi sur le lieu de travail s’influencent et se renforcent mutuellement. Ainsi, lorsqu’un travailleur est reconnu et également valorisé positivement, il intériorise aussi ces messages positifs et se valorise positivement : travailler bien et que les autres le voient signifie que je suis bien en moi. 

Cela augmente ainsi son niveau de motivation car il a le sentiment de ne pas être un robot, complètement remplaçable, placé n’importe où par hasard, mais d’avoir une identité et la capacité d’influencer, dans une certaine mesure, son parcours professionnel et le fonctionnement de l’entreprise. 

Il n’y a rien de plus toxique pour une entreprise que d’avoir des travailleurs dans la situation inverse : l’impuissance apprise. 

4. Percevoir le travail comme positif pour la santé

Il n’est pas facile d’entretenir une saine estime de soi en tant que travailleurs lorsque nous percevons le lieu de travail comme une menace pour le bien-être. Il est important que les travailleurs sentent que leur vulnérabilité physique et psychologique est protégée, que quelqu’un en tient compte et la respecte sérieusement. C’est ce qui redonne à chaque travailleur une image de lui-même de quelqu’un qui compte, quelqu’un que l’on ne traître pas n’importe comment et dont on prends soin.

5. Travailler sur quelque chose de significatif

Il est clair que tous les emplois ne consistent pas à accomplir des tâches agréables ou importantes. Cependant, dans la mesure où les gens ont l’impression de travailler sur un projet bien conçu, soigné et responsable, même s’il ne s’agit pas d’une question de vie ou de mort, ils pourront se percevoir comme faisant partie de ce « quelque chose » de bon, soigné et responsable. 

améliorer l'estime desoi au travail

Les emplois ne sont pas parfaits et il est parfois difficile de prendre soin de sa propre santé mentale et de celle de son équipe. Ce n’est pas grave, nous sommes tous en train d’apprendre. Si vous avez une quelconque responsabilité dans le domaine de la gestion ou des ressources humaines de votre entreprise et que vous avez besoin d’aide pour améliorer le bien-être psychologique de vos employés, par exemple en termes d’estime de soi au travail, demandez de l’aide. 

Découvrez nos articles sur le même sujet